IMG_20200403_100425.jpg
AKPALE Ahimamou Philomène

La relation d'aide est une offre de service transversale aux quatre autres offres de service, lorsque le plan d'intervention le nécessite. Je vous explique en quoi elle consiste.

 

La relation d'aide a été décrite par le psychologue Carl ROGERS dans son ouvrage "La relation d'aide et la psychothérapie" en ces termes: "J’entends, par ce terme de relation d’aide, des relations dans lesquelles l’un au moins des deux protagonistes cherche à favoriser chez l’autre la croissance, le développement, la maturité, un meilleur fonctionnement et une meilleure capacité d’affronter la vie."

 

La relation d'aide en intervention sociale d'aide à la personne, est ce lien qui va se construire dans un cadre professionnel visant à accompagner l' usager, l' assuré(e) social(e), le patient dans une démarche d'acquisition, de valorisation de ses droits sociaux. mais elle repose sur la capacité de résilience de l' individu  mais peut être également facteur du développement de la résilience, c'est à dire de cette capacité qu'aura l' individu à trouver la force de rebondir, le courage de s' accrocher afin de poursuivre les démarches nécessaires à la résolution de ses difficultés. 

Cette relation d'aide se construit à l'occasion des entretiens individuels particulièrement. Les entretiens de groupe ont plus l' objectif de favoriser la mise en lien entre individus confrontés à une problématique identique. Le premier entretien a beaucoup d' importance, car c'est l'entretien, qui va permettre de réaliser:

- Un recueil des informations,

- Une analyse de la situation,

- La proposition d'un plan d'aide,

- La négociation du plan d'aide,

- L' acceptation du plan d'aide par l' usager, l' assuré(e)s social(e),

- Voire même le démarrage des interventions.

Ce premier entretien est déterminant, car il va permettre par ma capacité opérationnelle, mon expertise, de rassurer l' usager  quant aux dispositifs à faire valoir et à lui donner confiance. La base de confiance sera alors vecteur d'une collaboration traduite dans la plan d'aide qui expose non seulement les dispositifs sollicités mais également les interventions menées par chaque partie.

Concrètement, lors de l'entretien, nous convenons de la réalisation d'un dossier de demande d'aide financière. Je vais lister les pièces justificatives que l' usager aura à me fournir, lui remettre le formulaire. Dès lors, il/elle sait quelles interventions il/elle a à mener pour me fournir ces éléments et doit mettre les moyens en oeuvre pour la constitution du dossier. Une des difficultés qui peut apparaître c'est le document manquant qui peut parfois nécessiter mon intervention directe, notamment auprès des employeurs ou des institutions. Dès lors où l'usager(e) me remet le dossier, c'est à moi de me charger de l'étude du dossier, du traitement, de la réalisation du rapport de situation sociale et de l'envoi du dossier.

La négociation du plan d'aide requiert que chaque partie soit informé exactement des interventions à mener, des délais d' exécution des procédures.

Cette relation va se traduire également par des contacts réguliers au téléphone ou par mail afin de se tenir informer réciproquement des avancées dans les démarches à réaliser. C'est sur la base de cette collaboration étroite que va se développer la résilience de l' individu(e) qui n'aura plus le sentiment d' être seul(e)s dans ces difficultés. La durée de la relation d'aide varie selon les structures et le dispositif dans lequel je travaille. En moyenne une relation d'aide s’effectue sur 6 mois d' accompagnement. Au delà, l'usager(e), l' assuré(e) social(e) transite vers d'autres structures d'accompagnement, notamment la polyvalence de secteur. Une bonne relation d'aide se conclue par un entretien de clôture qui permet de faire le point sur les interventions menées, d'expliquer vers quelle autre institution l' usager(e) va être orienté, de faire la liaison avec  l'autre institution soit par la remise d'une fiche de liaison, par contact téléphonique direct pour une prise de rendez-vous. Concernant les interventions menées, il arrive souvent que les réponses données aux interventions parviennent après l' interruption de la relation d'aide, ainsi elle peut se renouer dans le cadre d'un échange d' informations, ce qui permet de refaire un entretien bilan par téléphone souvent quelques semaines après le dernier entretien de la relation d'aide.

Ce qu'il faut retenir, c'est que la relation d'aide est la relation de confiance, au fondement de l'accompagnement social d'une assistante de service social. Elle s’effectue dans un cadre professionnel, et dans le respect des règles déontologiques et éthiques, et repose sur le concept de résilience.

Article Rédigé le lundi 25 Mai 2020, par AKPALE Ahimamou Philomène

Fondatrice, dirigeante et consultante SOCIAL EBENE

La relation d'aide
+ gestion des risques
+ Démarche d'investigation territoriale (offerte sous conditions de 10 heures minimum d' activités)